EVA News

Les dernières actualités brûlantes...

WLTP: la nouvelle norme d’évaluation des voitures neuves.

Vous en avez sans doute déjà entendu parler : à partir de septembre 2018,le WLTP sera la nouvelle norme d’évaluation des voitures neuves. Le WLTP est un test plus réaliste avec des résultats plus corrects qui remplacera la NEDC. Ainsi, les valeurs d’émission de CO2 seront en moyenne 20% plus élevées.

Jusqu’à présent, on ne savait pas si ce changement aurait un impact fiscal. Pour l’instant, une augmentation des taxes n’est pas prévue.

 

Pourquoi un nouveau test ?

Les données de consommation indiquées sur les fiches des voitures neuves ne semblaient guère représentatives pour de nombreux conducteurs, surtout pour les voitures hybrides. Les tests européens actuels ont été définis dans les années 80 avec des moteurs d’une autre génération et sans solutions hybrides. Les nouveaux tests, harmonisés au niveau mondial, se veulent plus réalistes avec des phases plus longues, à des vitesses plus élevées et tenant compte des équipements installés. Mais ils se feront toujours en laboratoire.

Pourquoi en laboratoire ?

Le calcul des normes doit se faire selon des standards et un contrôle strict des variables, toutes choses étant égales par ailleurs. Sur routes réelles, il est par exemple difficile de contrôler les conditions climatiques (vent, humidité, température) de même que la densité de circulation, le comportement des autres conducteurs et la qualité du revêtement. Sur rouleaux, avec les bons coefficients, il est possible de reproduire les mêmes tests partout dans le monde tout en tentant d’être réalistes par rapport à la conduite réelle. Ce contrôle de tous les éléments est essentiel compte tenu des enjeux des chiffres publiés, notamment pour le calcul des taxes. Et puis, il ne faut pas oublier que ces tests tendent à définir un usage moyen qui ne pourra pas correspondre à chaque cas particulier.

Ce qui change ?

Le NEDC étant européen, le WLTP est mondial. Toutefois, s’il sera bien possible de comparer les consommations entre voitures de différents continents, chaque zone géographique pourra toutefois faire quelques adaptations en fonction des habitudes de conduite et la densité de trafic. En Europe, les nouveaux tests WLTP vont différer du NEDC actuels principalement sur les points suivants :

  • 3 cycles de test en fonction du rapport poids-puissant au lieu d’un seul cycle uniforme ;
  • Cycle de 30 minutes au lieu de 20 minutes ;
  • Une distance par cycle de 23,25 km au lieu de 11 km ;
  • 4 phases (au lieu de 2) avec plus de simulation hors agglomération (87 % au lieu de 63 %) ;
  • Vitesse moyenne de 46,5 km/h au lieu de 34 km/h ;
  • Vitesse maximale de 131 km/h au lieu de 120 km/h ;
  • Prise en compte de l’influence de certains équipements sur les émissions de CO2 ;
  • Changements de vitesse variables (pas toujours au même point de passage) ;
  • Température du laboratoire fixée à 23 °C (et plus dans une marge de 20 °C à 30 °C).
Quelle transition ?

Les 1ers véhicules neufs à afficher les normes WLTP sont arrivés en septembre 2017. Elles concerneront les tout nouveaux modèles. Ensuite, la norme WLTP sera affichée pour tout véhicule neuf dès le 1er septembre 2018. Le 1er septembre 2019, les véhicules de stock calculés avec le NEDC devront afficher les données WLTP. Cela va créer une confusion pendant 2 ans avec deux cycles pour certains véhicules. De plus, il faut aussi voir comment le fisc va s’adapter puisque les émissions CO2 du cycle WLTP risque d’être plus élevées que celles en NEDC. Dès lors, l’ACEA fait des recommandations à l’Union européenne et aux États pour revoir leur fiscalité et taxes liées au CO2 sans impacter le budget des citoyens. En espérant que l’association soit entendue…

Plus d’infos (en anglais uniquement)

 

Laisser des commentaires

Your email address will not be published.*

Retour en haut