EVA News

Les dernières actualités brûlantes...

Le diesel vaut-il encore la peine ?

Fin 2018, le moteur diesel aura perdu tout intérêt financier

Une étude menée par VAB révèle que rouler au diesel devient de moins en moins intéressant. Le point de bascule, qui fut longtemps estimé à 15.000 km, avoisine désormais les 30.000 km/an.

De nombreux paramètres favorisent l’achat d’une voiture essence.

Certes, les familiales roulant à l’essence consomment environ 1L/100 km de plus que celles équipées d’un moteur diesel.

Mais le test de consommation montre que l’écart par rapport à la consommation normative est plus important dans le cas des motorisations diesel que dans celui des motorisations essence.

De plus, la différence de prix entre les versions diesel et essence a augmenté de 4% entre 2016 et 2017.

Le surcoût moyen des versions diesel atteint désormais 2.494 euros pour les voitures familiales et 2.880 euros pour les SUV et les mono volumes. Il existe un autre élément déterminant: fin 2018, les accises sur le diesel et l’essence seront identiques! (Actuellement, sur le diesel, elles sont inférieures de 7,5 centimes €/L par rapport à l’essence.)

De surcroît, à partir de janvier 2018, une zone de basses émissions sera mise en place à Bruxelles pour y améliorer la qualité de l’air.

Les véhicules les plus polluants y seront interdits. Les voitures diesel seront à terme bannies de la capitale.

Pour les 85% des propriétaires de voitures privées qui parcourent moins de 20.000 kilomètres par an, il n’y a d’ores et déjà plus le moindre intérêt à posséder une voiture équipée d’un moteur diesel.

Conclusion: rouler au diesel ne sera plus intéressant que pour… 3 % des usagers.

Laisser des commentaires

Your email address will not be published.*

Retour en haut